A propos du FRH

Fonds de Reconstruction d'Haïti

Introduction

Le tremblement de terre devastateur ayant frappé Haïti le 12 janvier 2010 a suscité une vague d’aide internationale. Des gouvernements, des entreprises privées, des organisations non gouvernementales (ONG), des donateurs et des agences multilatérales à travers le monde ont mobilisé des volumes considérables de ressources pour la mise en oeuvre d'actions de secours et de reconstruction. Certains de ces donateurs ont la capacité et le désir de gérer leurs propres ressources sur le terrain, de concert avec le Gouvernement haïtien. D'autres préfèrent coordonner leurs efforts à travers un fonds multi-bailleurs afin d'aider au financement du processus de reconstruction. 

En réponse à l'appel lancé en mars 2010 par le Gouvernement haïtien, la Banque Interaméricaine de Développement (BID), les Nations Unies (UN) et la Banque Mondiale (BM), de concert avec les bailleurs, ont établi un fonds multi-bailleurs nommé Fonds de Reconstruction d'Haïti (FRH ou "le Fonds"). Le rôle du FRH est de soutenir le Plan de Redressement et de Reconstruction d'Haïti établi par le Gouvernement haïtien à la suite du séisme, ainsi que des initiatives similaires. A la demande du Gouvernement d'Haïti, l'Association Internationale de Développement (AID/IDA) du groupe Banque Mondiale est l'Administrateur Fiduciaire et le secretariat du Fonds.   

Le Fonds multi-bailleurs offre plusieurs avantages :

  • il améliore la coordination au sein de la communauté internationale et entre les partenaires de développement et le gouvernement ;
  • il tire parti des avantages comparatifs de partenaires éprouvés sur le plan international (BID, ONU et Banque Mondiale) et au plan local (gouvernement, agences des Nations Unies, entreprises privées); 
  • il réduit les coûts de transaction liés à l’aide au développement car le gouvernement et  les bailleurs traitent  avec un interlocuteur unique;
  • il peut aider à éviter le chevauchement  des initiatives et la répétition des efforts et;
  •  permet  de répondre aux besoins de financement stratégique  identifiés par le Gouvernement haïtien dans le processus de reconstruction.
~